12/11/2019 11:23
0

Semez couverts !

Ne pas laisser le sol nu entre 2 cultures principales présente de nombreux avantages. Vis à vis de l’environnement, les couverts d’interculture vont diminuer les risques d’érosion, capter l’azote minéral disponible et éviter des pollutions éventuelles. Au niveau agronomique, la vie du sol sera favorisée par les exsudats racinaires au niveau de la rhizosphère, ce qui améliorera la structure du sol, puis la nutrition des cultures suivantes grâce à la minéralisation de la biomasse produite. Dans certains cas les couverts d’intercultures peuvent aussi être destinés à la méthanisation ou du fourrage. Cultiver des couverts pour éviter les périodes de sol nu dans la rotation est également un des principes du concept d’agriculture de conservation des sols en vogue depuis quelques années. Les mélanges testés ont vocation à répondre aux attentes les plus diverses des agriculteurs : agronomiques, production de biomasse à destination des éleveurs pour palier au déficit fourrager ou pour la méthanisation… La diversité des couverts présentés a intéressé l’ensemble des adhérents présents, quel que soit leurs types de production, leur système de culture et le matériel disponible sur leur exploitation. La visite de la vitrine de couverts végétaux a été l’occasion de rappeler les facteurs clés pour choisir et réussir son interculture. : Dans les mélanges testés :   Des crucifères : moutardes, moutarde d’Abyssinie (la plus tardive), radis   De nombreuses légumineuses, des plus classiques (pois, vesce commune, trèfle dAlexandrie, lentille, fénugrec) aux plus exotiques (Vesce dressée, vesce de Bengale, vesce de Narbonne).   Des graminées : avoine rude, RGI, sorgho, moha, alpiste   Ainsi que du tournesol, niger, phacélie, sarrasin… Cette vitrine a permis de mettre en évidence et de mesurer les qualités de chaque espèce ou mélange :   Captation et recyclage des éléments minéraux (N P K)   Couverture du sol pour limiter l’érosion et le salissement   Amélioration de la structure du sol   Stimulation de l’activité biologique   Apport de matière organique   Production de biomasse. Le service machinisme et l’équipe beApi ont également interprété un profil cultural et pédologique afin de mettre en perspective les effets des couverts végétaux et des outils de travail du sol. Enfin, 2 outils de destruction des couverts ont été présentés en action : le rouleau hacheur Roll Krop d’Actisol et un déchaumeur Vaderstad Carrier équipé d’un cross cutter.

EMC2 a accueilli 220 participants pour visiter la plate-forme «couverts végétaux» mise en place à Bras-sur-Meuse chez Vincent LEPEZEL en face du siège de la coopérative. Vingt couverts d’interculture mis en place conjointement par les services AGRONOMIE et MACHINISME d’EMC2.

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre commentaire