13/06/2015 00:00
1

Bouvron 2015

Sous la bannière de l'alliance régionale AREA, les coopératives CAL, LORCA, GPB et EMC2 ont présenté leur plate-forme d'essais commune les 11 et 12 juin à Bouvron (54). La journée réservée aux Adhérents d’EMC2 a rassemblé 1500 participants. L’innovation était au cœur de ces visites avec l’agriculture et l’élevage de précision. De futures applications par drones ont été présentées suite à des tests réalisés cette campagne par EMC2 avec la société AIRINOV, comme la mesure des différences liées au travail du sol, le « phénotypage » haut débit ou l’évaluation de la phytotoxicité des herbicides. La numérisation des essais permet de quantifier les variabilités entre micro-parcelles et de fiabiliser les analyses statistiques. L’agronomie au coeur des visites Plus de 3000 micro-parcelles d’essais sur 20 hectares ont permis aux agriculteurs de découvrir et de discuter des solutions proposées et testées par les agronomes de la coopérative mais aussi des instituts techniques et des nombreux partenaires présents. L’importance du choix variétal, l’allongement des rotations avec les cultures de printemps, le biocontrôle, les biofertilisants, les alternatives à la solution azotée ont fait l’objet d’ateliers. Sept essais remarqués ont également permis de faire le point sur comment maintenir un désherbage efficace et durable dans les céréales en limitant les risques de pollution des eaux. Solidaire de l’élevage L’élevage a eu toute sa place sur la plate-forme avec de nombreux ateliers animés par EMC2 Elevage, SOPLAN et COPAM. L’accent a été mis sur la technologie qui va entrer encore plus dans les fermes avec l’émergence des objets ou capteurs connectés. Ils ne remplaceront pas l’éleveur, mais il y a des pistes essentielles de modernisation et d’optimisation du troupeau. Lors de son intervention le temps de midi, Philippe Mangin est revenu sur les difficultés du monde de l’élevage et « la crise économique grave que traversent les filières bovine et porcine ». Les coopératives « doivent tout mettre en œuvre pour accompagner ce mouvement d’aide aux producteurs ». Il a aussi rappelé le soutien au développement de la filière par la coopérative, comme par exemple les 10 millions d’euros d’avances de trésorerie mis à disposition des éleveurs.

1 Commentaire

  1. Mathias

    14/06/2015 09:51

    Vraiment une belle plate forme, ça fait du bien, merci à tous, participants et contributeurs, :-)

Laisser un commentaire

Votre commentaire